close
Virginie FAIVET, serial startuppeuse.
ENTREPRENEURES

Virginie FAIVET, serial startuppeuse.

A 34 ans, Virginie Faivet  est déjà serial entrepreneure !  La confiance dans son projet, l’apprentissage de l’autonomie et beaucoup de persévérance : voilà les ingrédients de la réussite pour une startuppeuse, selon elle. «Il faut s’accrocher, écouter son intuition, provoquer la chance, savoir se gérer soi-même, et surtout garder confiance», affirme Virginie Faivet  qui n’imagine pas d’autre vie professionnelle.

La 2e startup : Seaclick

Voilà 10 ans, tout juste sortie d’un BTS de commerce, elle  a lancé avec son associé, sa 1e startup, transformée, puis revendue en 2016 pour repartir sur un nouveau projet. « Je n’imaginais pas d’être salariée. Comme mes parents eux-mêmes entrepreneurs, j’ai besoin de cette liberté d’action qu’offre la création de sa propre société». A 34 ans Virginie FAIVET  a donc lancé  sa deuxième startup, Leisly ! Sous le nom de projet «Seaclick.com», Leisly   est service sur internet qui a fait ses débuts  d’essais 2018, après un an d’incubation, et levé, en octobre de la même année 500.000 euros pour accélérer son développement, notamment sur sa plateforme web.

Début janvier 2018, Leisly , sous le nom de code de Seaclick, proposait dans certaines villes françaises de réserver en un clic, des loisirs en ligne instantanément. Un mode de réservation souple et fluide pour tous les touristes, amoureux de sport, de culture ou d’insolite, qui veulent se décider au dernier moment, sans bloquer leur agenda à l’avance, et sans avoir à chercher trop loin les activités alentour.
«En vacances, vous n’avez pas  forcément envie de compulser flyers et documents pour vous décider sur  une activité possible, explique Virginie . Selon le temps, votre humeur, celle des enfants, vous rêvez de simplicité et d’improvisation. Leisly  répond exactement à ce besoin ».

Depuis le début de l’année, le site a considérablement amélioré sa base et son réseau . Au point que, imaginé fin 2016, Leisly est aujourd’hui déjà  le premier moteur de recherche d’activités touristiques, sportives, et culturelles, en France.
Le site propose 84 000 activités auprès de 31 000 prestataires dans 13 000 villes françaises référencées. L’internaute peut donc rechercher 24h/24h, 7j/7 toutes les activités disponibles dans une ville sur Leisly. Il peut ensuite contacter directement et gratuitement le prestataire.

Avec sa première société, SBM d’abord créée en fonds propres, Virginie FAIVET a pu faire ses armes. En plein débat sur Hadopi, elle lance en 2007 une plateforme de téléchargement gratuit  de musiques, un « réseau social musical » sponsorisé par des grandes marques. « Pour chaque musique téléchargée gratuitement, on poussait  un spot de pub ou une vidéo ciblée vers l‘internaute : une alternative à l’achat à l’unité, pour éviter le piratage ». Avec son associé, Antony GUEDJ, informaticien et gestionnaire de réseaux, et avec un Directeur général, ancien d’EMI, elle passe  des accords avec des labels, avec des chanteurs, et bien sûr avec des marques pour lancer un modèle…  mais que  la SACEM ne voudra pas reconnaitre. Premier essai en demi-teinte, qui l’oblige à faire pivoter sa société en 2010 et à la transformer en une agence de webdesign et de webmarketing, «Rolling Box ». «  On a bossé dur sur notre premier concept, et compris que nous devions avoir une maitrise parfaite du web, reconnait Virginie. Nous avons choisi, tout en travaillant à côté, en tant que salariés, de nous former tous les deux  pendant un an : Antony au web développement et moi au e-marketing ».

Les leçons de  sa 1e startup

«De cette première expérience, nous avons beaucoup appris, assure-t-elle. Et d’abord de savoir  ce dont nous étions capables ! Nous avons acquis une maitrise très complémentaire du web qui nous a permis de rebondir, et beaucoup appris des relations avec les clients et avec les prestataires.»

L’expérience leur a permis de lancer une agence qui va accompagner pendant 5 ans des grands groupes, des PME dans leur e-réputation, sur les réseaux sociaux, et dans leur campagne de recrutements: Virginie et Antony vont même créer une formation ad hoc pour les cadres et en tirer des leçons partagées dans un livre «Stratégie et Marketing», réédité 3 années de suite en 2013, 2014 et 2015. Vendue 5 ans après sa création avec 10 salariés, Rolling Box leur aura servi de tremplin  mais aussi leur aura valu de se faire repérer,  pour leur capacité à innover.

La rançon des 1ers succès

En 2017, Virginie  et son associé ont ainsi gagné pour leur 2e startup, une demi-douzaine de concours – les prix BDO Innovation, Techinnov,le prix e-commerce  décerné au Hub BPI avec l’incubateur de l’Ecole des Mines IMT Starter, le Tremplin des entrepreneurs des Versailles, et obtenu encore un prêt d’honneur d’Airbus. Ils sont même arrivés  finalistes du prix des Business Angels 2017. Une reconnaissance importante ? «Oui cela donne du temps et une vraie assise pour préparer le nouveau projet et être accompagnés vraiment», dit Virginie dont la nouvelle start-up est incubée par IMT Starter après 6 mois d’incubation chez Show Room Privé à la Plaine Saint Denis.  Autre avantage de cette reconnaissance acquise: des business angels sont rentrés d’entrée de jeu au capital, et  parmi eux Hugues Le Bret (fondateur de CompteNickel à la fois membre du board, et «mentor». «Il faut savoir provoquer la chance: Etre entrepreneur, c’est accepter une vie de rencontres,  et savoir reconnaître une opportunité»,  affirme Virginie. Mais elle reconnait que l’atout fort reste de travailler en tandem pour affronter les épreuves et tester ses idées. «On ne connait pas les 35 heures, on bosse à un rythme et une cadence soutenus en phase de démarrage, et après ! Et on doit tenir dans la durée. On doit avoir une confiance absolue dans une vision partagée, mais aussi dans le mode opératoire : c’est essentiel ».

Depuis le début de l’année, le site a considérablement amélioré sa base et son réseau . La startup a réussi bouclé sa 2e levée de fonds à l’automne 2018 . Au point que, imaginé fin 2016, Leisly, est aujourd’hui déjà  le premier moteur de recherche d’activités touristiques, sportives, et culturelles, en France. La startup a même présenté son nouveau look au CES de Las Vegas en janvier 2019 !

Le site propose en effet 84 000 activités auprès de 31 000 prestataires dans 13 000 villes françaises référencées. Autant de data cumulées, en concertation avec prestataires de services, et offices de tourisme. L’internaute peut donc rechercher 24h/24h, 7 jours sur 7 toutes les activités disponibles dans une ville sur Leisly. Il peut ensuite contacter directement et gratuitement le prestataire pour réserver.

Fort de sa 2e levée de fonds, Leisly, déjà bien positionné sur la plupart des villes françaises,  lance de nouvelles réservations en ligne. Et pour vérifier que le pari sera réussi , nous nous donnons rendez-vous dans un an !

Please follow and like us:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :