close
Avec sa plateforme Talk4, Françoise Gri veut faciliter la vie des entreprises
talk 4 un Cobot conversationnel
ENTREPRENEURES

Avec sa plateforme Talk4, Françoise Gri veut faciliter la vie des entreprises

Réussir à combiner les algorythmes et l’humain pour aider les organisations dans leur mode de collaboration, c’est le défi que s’est lancé Françoise Gri.  Il y a un an, elle lançait Talk4, une plateforme conversationnelle à grande échelle qui révolutionne les modes de dialogues en entreprise.

Partager, innover, co-construire…

Directrice d’IBM France pendant plus de 25 ans, puis de Man Power, et de Pierre et Vacances, Françoise Gri a choisi de franchir le pas et de créer sa start-up, à l’heure où d’autres rêvent de faire une pause et de travailler en indépendant. L’outil digital, mis au point avec son associé, spécialiste de l’intelligence artificielle, risque fort de révolutionner tous les ateliers, groupes de travail et autres forums  à l’intérieur des groupes. La plateforme initie un mode simple et ouvert de pratiques collaboratives, pour partager, innover et co-construire. A partir de technologies bien connues d’analyse sémantique, mais aussi  d’outils statistiques, Talk 4 https://www.talk4.pro/a créé un  «cobot », une machine apprenante («learning machine ») capable à partir de questions ouvertes ou fermées, de regrouper les réponses, y compris sur de grands volumes, et d’avancer ainsi plus vite dans la prise de décision ou l’appropriation d’un thème ou d’un projet.  Les protocoles de questionnement et d’animation du Cobot peuvent mobiliser des groupes de toutes tailles, que les participants soient dans un même lieu ou à distance avec une grande  facilité d’usage et une vraie pertinence.

Un Cobot pour répondre aux besoins de transformations

Le Cobot selon Françoise Gri , permet de gagner en impact et en effet d’échelle, dans des démarches de transformation . Mathématicienne de formation, très impliquée dans son mode de management, femme d’influence, cette cartésienne aurait-elle trouvé le moyen de réconcilier les grands nombres et la gestion de l’humain ?  « Dans cette période d’adaptation des organisations à leur marché, notre solution répond à un besoin de réactivité et de dialogue, remarque-t-elle. Au cœur de la transformation des entreprises, il faut réinventer les outils collaboratifs, la formation, l’animation des groupes et vérifier que les projets lancés sont bien compris et partagés. Talk 4 permet tout cela ». Françoise Gri reconnait volontiers que la solution digitale a pris du temps, et qu’elle n’aurait pas songé de prime abord à lancer une start-up. Cette grande femme blonde, connue pour son énergie, a tâtonné (très peu) avant de se lancer dans l’aventure. Mais l’inspiration, sans doute lointaine, était tenace…

En 2003 et 2006, à l’époque où elle était présidente d’IBM France, elle a en effet  participé à deux sessions de ‘jams’ auxquels ont été invités à participer tous les collaborateurs de l’entreprise, comme elle le racontait récemment dans son blog. « Un ´jam‘ était une gigantesque discussion digitale menées sur 72h non-stop et structurée par thème… le mot est en soi tout un programme! Chacun pouvait se connecter quand il le voulait, pour répondre à des questions très ouvertes. L’objectif du premier ‘jam’ était les valeurs de l’entreprise, le deuxième était un ‘Innovation Jam’ destiné à prioriser les domaines d’innovation pour l’entreprise. » Une expérience de connexion entre  les 320 000 collaborateurs du groupe qui a permis un  travail considérable, selon elle. Le risque était grand, reconnait-elle aujourd’hui, de s’enfoncer dans une spirale négative de surenchère dans la critique. C’est l’inverse qui s’est produit. Passé le premier moment, les jeunes collaborateurs des pays émergents se sont emparés de la discussion, insufflant l’énergie aux autres membres du groupe, sur le vieux continent notamment, permettant  un dialogue ouvert et très contributif.

Première levée de fonds

Talk 4 répond à ce besoin de connexion dans des situations très variées : sur des meetings ou des ateliers bien sûr pour stimuler les échanges;  à l’occasion d’enquêtes; ou pour des séances de type «classe inversées » afin d’ancrer dans les usages, des formations de «e-learning » . Le Cobot peut aussi accélérer et aider à modéliser des réponses pour des vendeurs sollicités à distance sur les réseaux sociaux par exemple. Et accroître le taux de satisfaction des clients. Un an après sa création, sur fonds propres, Talk 4 qui se targue déjà d’avoir de «grands clients » va lancer sa première levée de fonds. « Il y a une urgence sur ce marché, d’outils efficaces, et nous devons confirmer et élargir notre position», indique Françoise Gri. Nous lui donnons rendez-vous dans un an pour mesurer avec elle le chemin parcouru…

Martine ESQUIROU

Please follow and like us:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :