close
ZEPHYRE : une startup pour recharger vos batteries
ENTREPRENEURES

ZEPHYRE : une startup pour recharger vos batteries

Lancer une start-up à plus de 40 ans, après avoir travaillé dans les salles de marché ? C’est le pari de Gaëlle METTEY. Lassée d’évoluer dans les sphères financières de grandes banques, à Paris ou à Londres où elle aidait à restructurer  les dettes de leurs clients, elle a choisi de se reconvertir, et de tenter une toute nouvelle aventure. Elle est d’abord passée par l’INSEAD où elle a mûri son projet, à partir d’une intuition forte. Son analyse: Le succès des véhicules électriques devrait entraîner un  besoin immense de bornes pour les recharger. Tout juste naissant, le marché croit à toute allure: depuis le début de l’année 2017, les ventes de voitures électriques sont augmenté de 16,6% en France. Mais le marché des bornes reste,  lui, reste balbutiant, et très morcelé.

Sous le signe du vent

C’est ainsi que ZEPHYRE est né en mars 2017 : « Le nom n’a pas été évident à trouver », reconnait-elle. Mais la connexion avec le vent, et le Dieu grec de la brise, avec les énergies alternatives et renouvelables s’est imposée.  Son ambition est simple : conseiller, accompagner de bout en bout, et donc faciliter la vie du propriétaire d’un véhicule électrique ou hybride, grâce à des bornes de recharge de technologie très avancée, associées à  un service complet « clés en mains ». Zéphyre a ainsi pour objectif d’installer sur l’ensemble du territoire des bornes de recharge – que cela soit dans les copropriétés, les entreprises ou les maisons individuelles. Selon sa puissance, une borne (« wallbox » en anglais) peut charger jusqu’à 8 fois plus vite qu’une prise domestique et permet une protection maximale pour éviter un court-circuit.  Un véhicule électrique peut être chargé de 0 à 100% en seulement de une à quatre heures , selon la voiture et selon la puissance de la borne.

Une gamme de services sur mesure

Commerciale dans l’âme, Gaëlle METTEY a donc commencé son «  porte-à –porte » virtuel, proposant depuis 18 mois  ses services à des entreprises ou à des particuliers pour  installer un parc viable. Zéphyre offre en effet aux propriétaires de véhicules électriques, une solution simple d’abonnement et de partage mutualisé de la borne, à l’intérieur ou à l’extérieur, pour des groupes de maisons, des bureaux ou des immeubles.  Elle en  assure aussi une maintenance pointue. Zéphyre s’est lancée ainsi dans une gamme de services sur mesure, pour donner accès à une recharge facile et intelligente, en simplifiant et sécurisant tout  le processus d’installation et de gestion. Le partage des bornes est quantifié et qualifié grâce à un logiciel intégré.  Le mot d’ordre de la start-up  est bien sûr un jeu de mots : « Zephyre prend en charge votre borne de A à Z » …

Prise en charge de A à Z

La jeune startup, incubée à la Station F, s’est adaptée dès le départ, aux besoins de ses clients, pour installer des bornes sur leurs parkings, à destination de leurs collaborateurs équipés de véhicules électriques ou de voitures hybrides. Zéphyre a choisi les bornes du néérlandais EVBox , rachetée en mars 2017 par ENGIE, pour leur qualité et leur fiabilité logicielle. Et elle joue le rôle d’intégrateur dans la solution globale. Ses prestations s’étendent du conseil adapté sur la puissance de la borne jusqu’à  la mise en place et la gestion d’accès des points de charges sur les différents sites. La jeune start-up va jusqu’à optimiser la puissance disponible entre les points de charge. Elle peut ainsi limiter les recharges aux heures de forte demande et maximiser la charge aux heures creuses.

Le programme Advenir

L’ancienne banquière joue aussi la carte du financement. Elle propose des formules fiscales et de subventions en surfant sur le programme gouvernemental Advenir, destiné à financer 13.700 points de charge à destination des lieux privés : parkings de copropriétés, d’immeubles tertiaires d’ici à 2020.Les coûts de fournitures et d’installation de l’infrastructure de recharge peuvent ainsi être pris en charge à hauteur de 40% ou 50%. « Les dépenses liées à la maintenance, à la supervision et au pilotage énergétique de la « wallbox » ne peuvent cependant pas être prises en compte, » avertit toutefois Gaelle METTEY.

Financement bancaire

Ses clients sont aussi bien des particuliers que des PME , ou des collectivités / organismes sociaux comme la CAF, ou l’équipementier Norauto pour lequel la jeune start-up a déjà installé des bornes dans 4 de ses centres de réparation rapide.  Ils peuvent ainsi compter sur un installateur efficace pour un vrai pilotage énergétique de leurs bornes. Zéphyre qui s’est lancée voilà  18 mois,  sur fonds propres, n’envisage pas immédiatement de levée de fonds, et attend d’avoir vu  grandir son parc pour une levée. « La prochaine étape devrait être du financement bancaire, avant une levée de fonds», confie Gaelle METTEY, prudemment. Rendez-vous donc dans un  an sur ce tout nouveau marché dynamique.

Please follow and like us:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :